22 avril 2016

Qui ne s’est jamais cassé les dents contre une tranche de rôti ou un morceau de steak quitte à vous gâcher toute notion de plaisir lors de votre repas dominical ?

Nous allons vous donner ici différentes techniques et ingrédients dont vous ne soupçonniez pas les vertus et qui permettront de rendre votre viande plus moelleuse :

marinade

La marinade :

Technique la plus couramment utilisée, elle permet d’attendrir votre viande tout en lui conférant une saveur supplémentaire. Elle vise à tremper votre viande dans un mélange liquide pendant un temps plus ou moins long (de 2h à 24h) avant de la cuisiner.
Les composants de votre marinade dépendront de la nature de votre plat.
Exemple : soja, gingembre ou citron pour un plat asiatique ; vin rouge, oignon, fines herbes pour le gibier…

Le vinaigre :

De par sa nature, le vinaigre permet de desserrer les fibres de la viande. Faites mariner vos morceaux de viande dans un vinaigre de vin associé à des herbes, environ une nuit au réfrigérateur.

Le lait :

Largement utilisé aux Antilles (notamment pour le porc), il donne un goût et un caractère plus tendre à votre viande. Placez votre pièce de viande dans un saladier rempli de lait et laissez-la mariner 5 à 6 heures voire une nuit entière selon la consistance de votre morceau. Extraire la viande, l’égoutter et la cuisiner directement.

Le citron :

Privilégié par les gastronomes asiatiques, son acidité a pour conséquence de « cuire » la viande. Le temps de cuisson va donc diminuer et permettre d’obtenir une viande plus tendre. Attention, si le citron ne fait pas partie de votre recette, bien rincer votre pièce de viande. Ce mode de cuisson est une très bonne alternative à la cuisson des escalopes de dindes, souvent très sèches.

A côté de ces petites astuces de grand-mère, rien ne vaut un rappel des principes de base à respecter pour la cuisson de vos viandes :

  • Pensez à bien vérifier que la qualité de votre four est optimale pour que les temps de cuisson soient parfaitement respectés.
  • Arroser votre viande régulièrement pendant la cuisson (au début surtout) pour éviter qu’elle ne se dessèche.
  • Laissez reposer impérativement votre viande avant de la servir, ce qui permettra de détendre une fois de plus ses fibres.

Mais n’oubliez pas : pour obtenir la cuisson que vous désirez, rien ne remplace une surveillance minutieuse et continue de celle-ci !